Lumière

Ce qui concerne l'échelle Zéro et qui ne rentre pas dans les catégories créées
Répondre
Avatar du membre
ffayolle
Platinum
Messages : 2694
Enregistré le : 19 mai 2015, 19:39

Lumière

Message par ffayolle »

Bonjour à tous,
Indispensable d'installer un éclairage avant même de commencer le décor sur un réseau
Si aujourd'hui, les bandeaux de LED sont fréquemment utilisés, quid de la température?
Blanc chaud -> 3000K
Blanc neutre - > 4000K
Blanc froid -> 6000K
A vous lire pour votre retour d'expériences
Fabrice
hmc
Platinum
Messages : 809
Enregistré le : 16 mars 2016, 21:52
Localisation : Yvelines

Re: Lumière

Message par hmc »

ffayolle a écrit : 18 nov. 2020, 15:40 Bonjour à tous,
Indispensable d'installer un éclairage avant même de commencer le décor sur un réseau
Si aujourd'hui, les bandeaux de LED sont fréquemment utilisés, quid de la température?
Blanc chaud -> 3000K
Blanc neutre - > 4000K
Blanc froid -> 6000K
A vous lire pour votre retour d'expériences
Fabrice
Bonjour,
Pour ma part:
rien en dessous de 3000 K, trop jaune (sauf effet voulu)
Presque tout entre 3500 '(ton chaud mais pas trop) et 4000 K (rendu d'éclairage tubes fluo)
au dessus (6000 K), rendus de lampes à arc (éclairage public, stades, etc).
jp
Club : CFC
Avatar du membre
stratus
Platinum
Messages : 1782
Enregistré le : 15 sept. 2015, 15:14
Localisation : Yonne

Re: Lumière

Message par stratus »

Pour éclairer l'intérieur des bâtiments j'utilise des Leds ton blanc "chaud" de chez Lapierre Modélisme ; le nombre de degrés Kelvin n'est pas précisé.
Epoque III, région PLM
Club CDZ / AATY
R8G for ever
Franck Tavernier
Junior
Messages : 37
Enregistré le : 13 mars 2020, 10:03

Re: Lumière

Message par Franck Tavernier »

Voilà le topo que j'avais commis en 2015 sur le forum LR Presse, il n'a pas trop veilli... :roll: :roll:

Mes activités professionnelles étant entre autres axées sur les appareils d'éclairage, je vous livre ici un petit topo, non exhaustif, sur la question de l'éclairage de nos réseaux modèles.

L'éclairage du réseau est primordial et bien souvent il est négligé, et peu performant. Pour obtenir un éclairage le plus proche de la lumière du jour et le plus réaliste possible, il est nécessaire de "jouer" et de mixer les sources pour obtenir un résultat probant mais aussi efficace…

Commençons par quelques rappels usuels. Je ne vous cacherais pas mon intérêt pour les tubes fluorescents, improprement appelés aussi tube néon ! Les tubes fluorescents n'ont aucun rapport avec les tubes néon, ces derniers fonctionnant en haute tension, les tubes fluorescents qui nous intéressent ici, fonctionnant en basse tension (220V). Nous verrons plus loin les tubes leds dernièrement arrivés sur le marché.
Désormais, on peut atteindre une atmosphère très agréable avec des tubes fluorescents. Tout d'abord, il faut que l'appareil soit muni d’un ballast électronique, ce qui assurera un allumage quasi instantané, sans scintillement, et oublier les ballasts ferromagnétiques, d'une autre époque. Ces ballasts de type B1 / B2 sont d'ailleurs interdits depuis avril 2017. A noter également que l’électronique de certains luminaires permet même de varier la quantité de lumière, les ballasts électroniques étant de type HFR, on dit aussi qu'ils sont "dimmables" ou "gradables".
Et aussi et surtout, il faut que le tube possède un bon indice de rendu des couleurs et une bonne température de couleur !

L'indice de rendu des couleurs (IRC ou Ra – Voir aussi la norme EN 12464-1)

L’Indice de rendu des couleurs, est la capacité d'une source à nous faire distinguer toutes les couleurs des objets qu’elle éclaire. La valeur maximale d’IRC est de 100 et correspond à la lumière du jour. Un indice supérieur ou égal à 80 est considéré comme très bon !
Pour vous donner un ordre de grandeur, une ampoule classique à incandescence a un IRC de 97, et une ampoule halogène s’approche de 100. C'est pour cela qu'à une certaine époque pas si lointaine, on recommandait d'utiliser des spots dichroïque halogène pour leurs excellents IRC !

Les tubes fluorescents et les ampoules fluo-compactes vont de 50 à 98. Quant aux lampes à LEDs blanches du marché, dont la qualité varie beaucoup (merci les "Chinoisieries"), elles ont des IRC qui s’étalent de 60 à 90. A remarquer aussi, que l'IRC ne sera pas influencé par la "quantité" de l’éclairage. Le rendu des couleurs ne s’améliore pas si on multiplie le nombre de source, deux sources avec un IRC de 60, rendront un IRC de 60. A contrario, si l'on mixte deux sources avec IRC différents, par exemple 60 et 80, l'IRC globale s'améliorera. C'est par exemple ce que l'on pratique encore (pas assez d'ailleurs…) dans les salles de sports, ou par exemple on place des couples de projecteurs de type Sodium Haute Pression et Iodure Métallique, afin d'obtenir un meilleur IRC, mais aussi, une température de couleur idéale, la couleur du ballon de basket n'étant pas du tout identique à celle d'une balle de tennis !

Température de couleur


C’est la gamme de couleurs que va produire une source, en passant par les "teintes chaudes" ou les rouges orangés dominent, jusqu’aux "teintes froides" ou les bleus dominent.

La température de couleur s'exprime en degrés Kelvin (K).

Image

Image

Les sources qui produisent une lumière "chaude" vont de 2500 à 3300 K, on peut comparer cela à un levé de soleil le matin ou un soleil couchant le soir par exemple. Celles qui produisent une lumière dite "neutre" ou "intermédiaire" vont de 3300 à 5600 K, c'est le soleil d'une belle matinée ensoleillée ou de midi. Au-delà, la lumière paraît plus "froide", la température sera supérieure à 5300 K, c'est le soleil de midi ou d'une belle après-midi, très ensoleillée.

La température de couleur et l’IRC sont deux choses différentes, mais restent intimement liés. A noter par exemple qu'un tube fluorescent ou une lampe à LEDs portant la mention "lumière du jour", n'aura pas automatiquement un indice de rendu des couleurs bon ou excellent !

Dans notre domaine, pour avoir une plage de température de couleur correcte, Il faut en fait jouer sur les températures comprises entre 3000 et 5600 K.

Le choix des sources


La plupart des sources sur le marché portent un code international à trois chiffres. Ce code combine l’IRC avec la température de couleur :

Code - IRC/Indice de Rendu des Couleurs - Température de couleur (Teinte de la lumière)

825 - 82 à 85 - 2500 K blanc orangé
827 - 82 à 85 - 2700 K blanc très chaud
830 - 82 à 85 - 3000 K blanc chaud
840 - 82 à 85 - 4000 K lumière du jour
930 - 92 à 98 - 3000 K blanc chaud
940 - 92 à 98 - 4000 K lumière du jour

Par exemple, un tube fluorescent marqué 827, aura un IRC compris entre 82 et 85 et une Température de Couleur de 2700 K.

Nota : Ces données peuvent varier au niveau de la correspondance du rendu des températures de couleur suivant les données constructeurs (par exemple 3000 K = Blanc chaud...)

Les tubes fluorescents

On trouve majoritairement sur le marché des tubes des deux diamètres suivants : 16 mm (T5), 26 mm (T8). Les longueurs usuelles pour notre usage iront de 0.80m à 1,70m.

Les tubes T5 ont actuellement les meilleurs rendements. Ils ont aussi moins encombrants que les T8.

En grandes surfaces de bricolage, on trouve des tubes aux codes 827, 830 et 840. Cela étant, Les tubes avec un meilleur IRC, de même que les luminaires nécessaires à les accueillir (réglettes), s’achètent plutôt dans les magasins spécialisés en fourniture de matériels électriques.

Les lampes fluo-compactes

Les ampoules fluo-compactes du commerce ont un très bon rendu des couleurs. On trouve la plupart du temps des lampes avec des codes 827, 830 et 840. Là encore, si vous souhaitez des lampes fluo-compactes avec un IRC supérieur, il faut s'orienter vers les magasins spécialisés.

Les lampes à LEDs

Les nouvelles ampoules ou tubes à LEDs distribuées en grandes surfaces ne portent souvent pas d’autres indications que "lumière chaude" ou "lumière du jour".

L’indice de rendu de couleur est encore mauvais pour la majorité des lampes à LED blanches mises sur le marché, ces produits sont de qualité et d’efficacité très inégales et il n’existe pas de méthode harmonisée internationale pour mesurer leurs performances énergétiques encore actuellement, les constructeurs ne parviennent pas à s’entendrent !

C'est sûr que les LEDs c'est beaucoup moins encombrant, ça consomme moins, c'est plus léger, mais au niveau éclairage, actuellement il n'existe rien pour les codes photométriques, c'est à dire l'IRC et la température de couleur...

De nouvelles définitions et méthodes de mesure sont actuellement en développement à la CIE (Commission Internationale de l’Éclairage). Donc si vous acheter des LEDs il vaut mieux les acheter chez un fabricant réputé en fabrication de luminaires, par exemple Philips, Osram.

Quant aux durées de vie annoncée de 50 000 à 100 000 heures, c'est du marketing, du flan, du vent !
L’électronique qui alimente les LEDs sera crevée bien avant ! Les meilleurs constructeurs comme Philips donnent une durée de vie du ballast électronique à 8 ans en moyenne, alors que l'on annonce des durées de vie à 20 ans pour la lampe...De plus, ces durées de vie sont données suivant des essais en laboratoire, donc absolument pas en test in situ ! Perso, j'en prescris forcément dans mes projets, c'est à la mode, les prix baisses, c'est bon pour la "com", mais j'attends d'avoir un peu de recul et nous verrons très vite des clients revenir vers nous pour se plaindre...Et je ne vous parle même pas des Chinoiseries qui nous envahissent de plus en plus ce marché comme le reste...d'ailleurs !
Je ne peux vous recommander que de prendre des tubes leds de grandes marques comme Philips par exemple avec sa gamme Master.

L'éclairage du réseau modèle

La meilleure solution consiste à faire comme dans les salles de sports et de mixer les sources pour obtenir un bon IRC ainsi qu'une bonne température de couleur !

Sur le réseau des carrières au 1:35, que j'avais construit avec Philippe Cousyn pour Expométrique 2000 nous avions testé ce type d'éclairage en mixant tubes fluorescents et spots dichroïque avec un résultat probant (mais sans l'éclairage de fond ou contre-jour, donc une seule rangée de tube en partie centrale, qui faisait office d'éclairage d'ambiance), mais sans avoir vraiment poussé les études de mise en œuvre par manque de temps ! Le résultat était correct, mais il pouvait encore être amélioré...Je me suis penché plus tard sur la question en posant quelques questions aux éclairagistes avec qui je travaillais, et puis mes expériences professionnelles passées et récentes mon fait découvrir de nouvelles notions (projets de musées et de bâtiments d'archives) comme les traitements anti UV des tubes et spots par exemple...De même pour les températures de couleurs...Ce qui veut dire en résumé que l'on aurait un éclairage direct (spots dichroïque 12V) qui simule le soleil, un éclairage d'ambiance (tubes fluo de 3000 K donc assez proche de la température des spots) qui simule la lumière en général et enfin un éclairage de contre-jour (tubes fluo de 4000 K) qui simule le ciel bleu en fond de réseau !

L'éclairage d'ambiance / direct

Le mieux est d'avoir au premier plan des tubes sur toute la longueur du réseau. Ils seront placés derrière le bandeau avant au plus haut, le bandeau dans ce cas peut-être idéalement peint en blanc pour avoir un facteur de réflexion le plus élevé possible ou prendre alors des tubes équipés d'un réflecteur - en fait une tôle laqué blanche souvent montée sur un des côtés, souvent vendu comme réflecteur dit "asymétrique" - la réglette sera posée de sorte que le réflecteur renvoi la lumière vers le réseau. Je conseille des tubes fluos avec un IRC > 80 et de 3000 K (Indice 830).

Penser aussi à fermer le plafond du réseau (d'où l'intérêt des show case et autre shadow box) de manière à avoir un facteur de réflexion idéal, sinon une bonne partie du flux part vers le plafond de la pièce et éclaire la salle et pas le réseau. De même, peindre en blanc le "plafond" du réseau ou du caisson show case ou shadow box.
Accessoirement, le caisson permettra également une meilleure protection contre la poussière du réseau…

En dessous ou entre les tubes fluorescents, s'il on veut créer un effet d'éclairage solaire dirigé, il faut y adjoindre des spots halogènes ou leds basse tension (transfo 12V de puissance adaptée à prévoir - il peut être séparé et posé au sol par exemple - pour alimenter les spots). Prendre des spots 50 W (ou 35W suivant la hauteur qu'il y a entre le bandeau et le réseau ou 8W en leds ) 12V dichroïque avec filtre UV si possible (pour la même raison que les tubes), avec un angle maxi, de mémoire dans les 38°, de sorte à ne pas avoir de zone d'ombre entre les spots (les cônes d'éclairement doivent se chevaucher, voir les docs constructeurs à ce propos), avec un IRC > 80 et une température de couleur de 3200 K (Valeurs de mémoire, à vérifier chez les constructeurs). Ils seront placés le plus bas possible derrière le bandeau avant (tout en restant invisible pour le public) de sorte d'avoir le maximum de flux lumineux pour le réseau.

Il faut les orienter à 45° - sinon on ne va éclairer qu'une partie du réseau et le reste du flux va éclairer les pieds des visiteurs - environ de sorte à renvoyer tout le flux au mieux vers l'ensemble du réseau de façon à avoir un éclairage le plus uniforme possible au premier plan...

Enfin, si vous avez la possibilité de prendre des tubes avec filtres UV, ceux-ci permettront de ne pas "manger" les jolies couleurs du réseau et ainsi créer une décoloration progressive des couleurs - Les UV ayant la fâcheuse tendance à détruire les couleurs des matières – de l'ensemble du réseau, on trouve des tubes fluorescents et des spots TBT avec ce type de filtres…

L'éclairage de contre-jour

Enfin, on peut également ajouter des tubes fluorescents dans le fond du réseau en complément des tubes situés à l'avant, de façon à avoir un éclairage le plus uniforme possible - c'est à dire que la répartition des sources lumineuses est la plus uniforme par rapport à la surface éclairée - et de créer un effet de contre-jour qui émanerait du ciel et qui donnerait plus de profondeur au réseau. Prendre pour cet éclairage des tubes plus "froids", donc IRC > 80 mais de 4000 K (Indice 840) de manière à stimuler le bleu du ciel, mais pas plus, sinon nous allons avoir une lumière trop froide, qui va virer au bleu du ciel des pays nordique !

Conclusion

Voilà, j'espère ainsi vous avoir convaincu de l'utilité de soigner l'éclairage du réseau modèle, j'y travaille depuis de nombreuses années, le réseau des Carrières en 2000, était une sorte de "Laboratoire", qui nous a convaincu de poursuivre dans cette direction, et l'étude commise par Jacques Le Plat en 2006, dans le numéro 708 de LR, de juillet 2006, nous a conforté dans cette impression…

N'ayant rien vu de mieux à ce jour, je pense que nous sommes sur la bonne voie !

Ah oui, un dernier truc, comme disait ma grand-mère : "Je n'ai pas les moyens d'acheter bon marché" ! et pour conclure, comme disait Bastien dans les Tontons flingueurs : "La qualité reste, le prix s'oublie" !
Modifié en dernier par Franck Tavernier le 19 nov. 2020, 08:32, modifié 4 fois.
matthieu
Expert
Messages : 113
Enregistré le : 17 mai 2010, 19:38
Localisation : Reims

Re: Lumière

Message par matthieu »

Pour ma part, depuis plusieurs années, un ruban blanc chaud, un ruban froid et un variateur sur chaque ruban pour jouer entre les teintes.
https://www.ebay.fr/itm/LED-Dimmer-Cont ... SwJ5dcdsvJ
Avatar du membre
cdz183
Platinum
Messages : 3408
Enregistré le : 12 févr. 2016, 16:12
Localisation : Bourgogne - Auxerre (89)

Re: Lumière

Message par cdz183 »

Fouchtra ! On dira ce qu'on veut, il y a de l'expertise sur ce forum ... :shock:
Club : RMC 59 / CdZ / AATY
Région 2 époque 3 (56-64) : brique et vapeur !
Avatar du membre
Daniel67
Platinum
Messages : 2549
Enregistré le : 26 févr. 2014, 15:56
Localisation : Strasbourg

Re: Lumière

Message par Daniel67 »

matthieu a écrit : 18 nov. 2020, 18:34 Pour ma part, depuis plusieurs années, un ruban blanc chaud, un ruban froid et un variateur sur chaque ruban pour jouer entre les teintes.
https://www.ebay.fr/itm/LED-Dimmer-Cont ... SwJ5dcdsvJ
Tout pareil pour l'impasse Mathis :D :D
Daniel

Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.
Avatar du membre
Bigoudi
Gold
Messages : 192
Enregistré le : 24 mars 2019, 21:30
Localisation : Depart 13

Re: Lumière

Message par Bigoudi »

Bonsoir à tous...
super article!
Pour ma part j'éclaire mes trains en vitrine avec un bandeau led métallique type 5630 blanc "daylight" (26W - 4200 lumen - 5000°K) monté sur profil alu avec frettes de refroidissement, l'absence totale d'UV est un énorme avantage pour ce type d'éclairage...mon matériel la nuit est comme dans une vitrine de bijoutier!
++
Résolument SNCF années 70'
ma chaine youtube du zéro :

https://www.youtube.com/channel/UC1FVSK ... TwA/videos
Répondre